Simulation de Parlement européen en Seine-Saint-Denis

Une cinquantaine de collégiens de Seine-Saint-Denis se sont pris au jeu de la démocratie européenne lors d’une simulation de Parlement européen. Glyphosate, pêche électrique... : autant de sujets qui n’ont pas échappé aux votes de nos eurodéputés d’un jour !

Jeudi 21 mars, 47 élèves de 5ème des collèges Jean Vigo et Alfred Sisley en Seine-Saint-Denis sont devenus, le temps d’une journée, des députés européens.

Les Jeunes Européens – France ont organisé, en partenariat avec le Département de Seine-Saint-Denis, une simulation de Parlement européen. Le but ? Sensibiliser les jeunes au fonctionnement de cette institution européenne et plus généralement au jeu de la démocratie en apprenant à argumenter, trouver des compromis, bref, réussir à faire passer ses idées auprès de ses collègues eurodéputés.

Accueillis dans les locaux du Conseil départemental à Bobigny par le Président Stéphane Troussel, les députés néophytes ont dû se positionner sur quatre thématiques différentes, travaillées avec les professeurs des deux collèges : la pêche électrique, le glyphosate, les vêtements low cost et les minerais de sang. Les bénévoles des Jeunes Européens – France ainsi que les associations E-Graine et Starting-Block sont également intervenus auprès des deux classes quelques jours en amont afin de préparer les élèves à cette simulation.
Au programme : échanges sur l’UE et jeux pour comprendre et apprendre à connaître l’Europe !

Une journée pour faire l’expérience de la démocratie européenne

Le jour J, les élèves-députés sont répartis entre les quatre thématiques, avec un nom de député (bien réel) et un groupe parmi six groupes politiques au Parlement européen. Une journée organisée en deux temps : commissions parlementaires le matin, séance plénière l’après-midi !

JPEG - 1.6 Mo

Les apprentis députés sont d’abord regroupés au sein de leur groupe politique afin de déterminer leurs propositions et adopter une stratégie. Ils vont discuter avec leurs collègues pour tenter de trouver des compromis avec les autres groupes et construire des alliances selon les positions retenues. Objectif : obtenir une majorité de voix au sein de sa commission pour que la proposition puisse être adoptée !

Après avoir perfectionné leurs discours, les jeunes parlementaires sont invités par la présidente de séance plénière, incarnée ce jour-là par Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, eurodéputée S&D, à présenter leurs propositions. Plusieurs propositions sont soumises au vote des groupes :

  • Obligation de contrôle pour les entreprises sur la provenance des minerais
  • Création d’une aide financière sous conditions pour que les pays d’importation de textile améliorent leur droit du travail et respectent l’environnement
  • Interdiction totale du glyphosate dans 4 ans et interdiction immédiate dans les zones publiques
  • Ou encore la surprenante proposition (rejetée) d’utiliser la pêche électrique sur les poissons africains venus du côté européen de la Méditerranée…
JPEG - 1.6 Mo
Manon Schilder, chargée de mission pour Les Jeunes Européens - France, Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, députée européenne S&D et Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis / Crédit photo : A. Brendel

Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy agrémente la séance de son expérience de députée en mettant en parallèle les décisions prises par le véritable Parlement européen, notamment sur le glyphosate où les élèves sont allés plus loin que leurs eurodéputés. Un temps d’échanges et questions-réponses entre les élèves et la députée vient conclure cet exercice démocratique grandeur nature !

Avec le programme Europe Par les Jeunes, Les Jeunes Européens interviennent dans vos classes et centres de jeunes. Notre objectif : transmettre les clés de la citoyenneté européenne.
Vous souhaitez que des bénévoles interviennent au sein de votre structure ? Précisez vos besoins sur https://www.europeparlesjeunes.fr/
Notre équipe va revenir vers vous très prochainement !