Proposition n°3 : Doter - enfin - l’Union européenne de ressources propres

Le budget européen doit se hisser à la hauteur des ambitions que l’on prête à l’Union

Les candidats français qui s’engagent pour la construction européenne proposent pour l’UE des projets ambitieux (plan d’investissement, défense commune, stratégie numérique). Le budget européen doit se hisser à la hauteur de ces perspectives d’avenir. La solution : l’appuyer sur des prélèvements européens (tels que la taxe sur les transactions financières, un pourcentage de la TVA, ainsi qu’un impôt européen sur les sociétés).

L’efficacité de l’Union ne peut dépendre des seules contributions des Etats membres. Un tel budget est la clé de la mise en place de véritables politiques européennes ambitieuses. Les impôts européens ne devraient pas alourdir la charge fiscale, mais résulter du transfert de certaines compétences des Etats à l’Union européenne.

Le Président de la République française ne pourra pas opérer seul cette transformation. Mais sa volonté sera déterminante.

PNG - 548.9 ko
Doter - enfin - l’Union européenne de ressources propres.
« Le président de la République française ne pourra pas opérer seul cette transformation. Mais sa volonté sera déterminante. »

JÉRÔME QUÉRÉ, PRÉSIDENT DES JEUNES EUROPÉENS - FRANCE. 2016 - 2017.