Le combat contre la crise climatique est fédéraliste.

L’environnement ne s’arrête pas aux frontières : le combat contre la crise climatique est fédéraliste.

Traduit de l’anglais par les Jeunes Européens - France : https://jef.eu/news/environment-doesnt-stop-at-borders-the-fight-against-the-climate-crisis-is-a-federalist-one/

Les Jeunes Européens France soutiennent la déclaration émise par les Jeunes Européens Fédéralistes (JEF Europe).

La JEF Europe se félicite de l’adoption par le Parlement européen d’une position ambitieuse sur la loi climatique européenne. Cette loi climatique marque une étape logique après l’introduction du système européen d’échange de quotas d’émission, elle a le potentiel de faire de l’UE un modèle de protection multilatérale de l’environnement sur le continent et au-delà. Une loi européenne ambitieuse sur le climat peut nous rapprocher de la limitation de l’augmentation des températures mondiales moyennes à 1,5 degré, conformément à l’accord de Paris, et, idéalement, inverser le processus de réchauffement climatique.

"Nous sommes heureux, et pas du tout surpris, de voir que le Parlement européen - qui représente directement les citoyens de l’UE - a pris une décision aussi ambitieuse en faveur de l’intérêt commun des Européens. La proposition du Parlement ajoute un niveau d’ambition supplémentaire au texte original et nous espérons qu’elle ne se perdra pas dans les négociations au moment de décider du texte final avec le Conseil", déclare Andreas Høstgaard Poulsen, membre du conseil d’administration de JEF Europe.

La loi européenne sur le climat est un pas dans la bonne direction en démontrant que l’accord de Paris n’est pas seulement un tigre de papier, mais qu’il pourrait en fait, pour la première fois, fournir une responsabilité politique et juridique supranationale en matière de politique climatique. Nous saluons donc la proposition de créer un Conseil européen indépendant sur le changement climatique qui puisse évaluer scientifiquement les progrès réalisés dans le cadre des plans nationaux pour l’énergie et le climat. En demandant un budget net pour les gaz à effet de serre dans l’UE-27, le Parlement européen montre également sa volonté d’assumer la responsabilité de la part équitable de l’UE.

"Toutefois, le travail est loin d’être terminé à ce stade : il nous manque encore des conséquences précises et transparentes, lorsque les États membres ne tiennent pas leurs engagements - et pour y parvenir, il faudra modifier le traité. Plus importantes encore sont les initiatives politiques qui prévoient une réduction des émissions de gaz à effet de serre au-delà de la somme des contributions des États membres, comme le développement d’une infrastructure de mobilité mieux intégrée. Un espace ferroviaire européen unique serait un bon début", commente Moritz Schleicher, membre du conseil d’administration de la JEF Europe.

La crise climatique peut être traitée par des mesures économiques et technologiques, mais celles-ci doivent être complétées par des solutions politiques globales. "La crise climatique ne s’arrête pas aux frontières. Nous créons des frontières, en les imposant à la nature et à nous-mêmes, mais nous continuons à créer des problèmes transfrontaliers sans développer de véritables solutions globales. L’air que nous respirons et l’eau que nous buvons, notre climat et notre environnement sont de notre responsabilité collective : seule l’unification démocratique de l’Europe et, à plus long terme, du monde entier, peut garantir une action efficace et démocratique contre le réchauffement climatique", ajoute Høstgaard Poulsen.

Il n’y a plus de temps à perdre - c’est le défi le plus urgent de notre époque. Ce n’est qu’en agissant ensemble que nous pourrons trouver des solutions mondiales communes à une crise mondiale. En tant que fédéralistes, nous nous engageons à mettre notre énergie et notre expertise dans la lutte pour des institutions démocratiques supranationales au service du mouvement climatique. La lutte pour le climat est aussi notre combat !

PDF - 200.4 ko
CP - Loi climat

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

Marie Caillaud, Présidente des Jeunes Européens – France
presidence@jeunes-europeens.org

Florian Laur, Chargé de la réflexion politique
communication@jeunes-europeens.org

« En tant que fédéralistes, nous nous engageons à mettre notre énergie et notre expertise dans la lutte pour des institutions démocratiques supranationales au service du mouvement climatique. »