Tribune du président Macron : Choisissons une méthode à la hauteur de nos ambitions !

Les Jeunes Européens appellent le chef de l’Etat à considérer une méthode de refondation de l’Union qui place les citoyens au cœur de la construction d’un projet européen renouvelé.

Si les Jeunes Européens - France soutiennent l’ambition affichée par Emmanuel Macron dans sa tribune “Pour une Renaissance européenne”, et saluent la présence de plusieurs propositions historiques des Jeunes Européens, ils incitent le chef de l’Etat à considérer une méthode de refondation de l’Union européenne qui place les citoyens au coeur de la construction d’un projet européen renouvelé.

Mardi 5 mars 2019, le Président de la République française, Emmanuel Macron, a exprimé ses ambitions européennes à travers une tribune publiée dans la presse des vingt-huit Etats membres de l’Union. Au-delà de l’initiative historique que représente une telle tribune dans le développement d’un espace public transnational, en s’exprimant directement aux citoyens européens dans leur langue, les Jeunes Européens saluent et apportent leur soutien à plusieurs des propositions énumérées par Emmanuel Macron.

Des propositions historiques des Jeunes Européens

Parmi les propositions du Président de la République pour enclencher une refondation de l’Union européenne, figurent plusieurs des idées portées de longue date par les Jeunes Européens.

La défense européenne, voire une armée européenne, la gestion commune de l’asile à travers un office européen, un corps de garde-frontières européen et la refonte du règlement de Dublin, des investissements européens pour la transition écologique ou le salaire minimum européen sont autant d’exemples de propositions portées haut et fort par les Jeunes Européens ces dernières années.

Pour atteindre ces objectifs, il faudra s’affranchir des carcans qui bloquent aujourd’hui les rouages de la démocratie européenne : le veto des Etats, les intérêts particuliers nationaux qui obstruent les débats européens ne doivent plus contraindre la recherche de l’intérêt général européen. Le statu quo n’est plus tenable : en cela, le président Emmanuel Macron a raison.

Rappelons également qu’en septembre 2017, lors de son discours en Sorbonne, Emmanuel Macron avait déjà fixé un certain nombre d’objectifs à destination de la jeunesse européenne qui entraient en résonance avec les propositions de notre mouvement. Parmi les points de convergence figuraient une mobilité pour tous avant 25 ans, un meilleur apprentissage des langues et le développement d’une conscience civique européenne. Un volet qui a malheureusement disparu de cette tribune, mais qui est pourtant crucial : faire le pari de la jeunesse pour refonder l’Europe doit rester le moteur de notre ambition commune.

Par et pour les citoyens : le pari de la démocratie européenne

Si les idées sont essentielles, le cap et les moyens pour y parvenir le sont tout autant. Dans sa tribune, le président Emmanuel Macron propose une “Conférence pour l’Europe” associant les citoyens, la société civile, des experts et universitaires pour repenser l’Union européenne, sans tabou, c’est-à-dire en ouvrant la possibilité de revoir les traités. L’initiative est en effet nécessaire, mais elle doit intégrer tous les acteurs de la démocratie européenne et rompre avec les vieilles méthodes qui ont créé la situation d’inertie que connaît aujourd’hui l’Europe.

Les Jeunes Européens demandent depuis de nombreuses années la tenue d’une véritable Convention qui devra aboutir à la rédaction d’une constitution européenne, exercice de refondation du projet européen plaçant les citoyens au coeur du processus. Si la proposition avoisine l’idée du président Emmanuel Macron, elle ne s’appuie cependant pas sur la même légitimité. Ainsi, il relève du Parlement européen, en tant qu’institution représentative des citoyens, d’impulser une réforme profonde de l’Union européenne et de ses traités. Pour ce faire, il incombe aux parlementaires européens de convoquer une Convention dont les membres, travaillant de concert avec les parlements nationaux, les citoyens et la société civile, devront proposer les éléments d’une refonte profonde de l’Union et de ses institutions.

Cette refonte ne sera jamais le fruit de négociations entre Etats membres derrière les portes closes du Conseil européen. Elle doit émaner des citoyens, dans un dialogue franc avec leurs représentants pour aboutir à un nouveau contrat social européen, à un nouveau souffle pour notre destin commun.

Nous contacter

Hervé Moritz, Président des Jeunes Européens – France
president@jeunes-europeens.org

Marie Trélat, Responsable de la communication politique
marie.trelat@jeunes-europeens.org / 06 11 04 65 47

Les Jeunes Européens – France
2, rue de Choiseul, 75002 Paris
01 45 49 96 36
www.jeunes-europeens.org