Reconnaissance des symboles européens par le Président de la République, enfin !

Les Jeunes Européens – France estiment que ces symboles incarnent non seulement l’Union européenne, mais aussi l’unité et l’identité de l’Europe dans un sens plus large, et participent à ce que les citoyens se sentent plus européens en favorisant l’éclosion de ce sentiment d’appartenance à l’Union européenne.

Il était temps !

En signant la Déclaration annexée au Traité de Lisbonne, la France rejoint 16 autres Etats membres pour déclarer que “le drapeau représentant un cercle de douze étoiles d’or sur fond bleu, l’hymne tiré de l’ “Ode à la joie” de la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven, la devise “Unie dans la diversité”, l’euro en tant que monnaie de l’Union européenne et la Journée de l’Europe le 9 mai continueront d’être, pour eux, les symboles de l’appartenance commune des citoyens à l’Union européenne et de leur lien avec celle-ci”. Cela fait bien longtemps que nous oeuvrions pour la signature de cette Déclaration 52 par la France et la reconnaissance officielle de ces symboles, même si, de fait, le drapeau européen était déjà présent dans l’espace public et que nous fêtons déjà chaque année la Journée de l’Europe par exemple.

Les Jeunes Européens - France regrettent qu’il ait fallu attendre un débat sur la présence du drapeau européen dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale en octobre dernier, pour que la France décide enfin de reconnaître formellement les symboles européens en signant la Déclaration 52 lors du Conseil Européen des 19 et 20 octobre 2017. Nous souhaitons rappeler à ce titre que la France était le seul Etat membre fondateur, avec les Pays-Bas, à ne pas avoir encore signé cette Déclaration.

La signature de cette Déclaration est importante : elle représente un acte politique et symbolique fort qui réaffirme l’engagement du chef de l’Etat en faveur du projet européen.

Reconnaître les symboles est un premier pas, il est maintenant temps d’agir pour refonder le projet politique européen.

Depuis son élection, Emmanuel Macron a multiplié les annonces sur l’Europe et a montré une volonté de réformer l’Union européenne, dans son discours de la Sorbonne notamment. Toutefois, les Jeunes Européens - France tiennent à souligner que ces annonces doivent être accueillies avec prudence et que la société civile européenne, et les jeunes en particulier, doivent être largement intégrés dans ce schéma de réflexion autour de l’avenir de l’Union européenne, afin que vive le débat démocratique à l’échelle européenne. Il est maintenant temps d’agir et de concrétiser ces propositions en faveur de la refondation du projet politique européen.

Retrouvez la tribune des Jeunes Européens - France suite au discours d’Emmanuel Macron le 26 semptembre à la Sorbonne.