#Europe2017 : 8 propositions pour l’Europe

Le prochain président de la République française ne changera pas l’Europe seul, mais sa vision sera déterminante

L’élection présidentielle française voit le clivage gauche-droite s’effacer. Le nouveau schisme politique français se centre sur la volonté de poursuivre ou non le projet européen. Les Jeunes Européens avancent 8 propositions pour l’Europe en 2017. Des avancées nécessaires pour l’avenir de l’UE, que le prochain président ne pourra pas porter seul, mais pour lesquelles sa volonté sera déterminante.

Votre choix à l’élection ne nous regarde pas. Mais si vous avez une ambition pour l’Europe, ne l’oubliez pas en glissant un bulletin dans l’urne. Voici nos 8 enjeux européens pour le scrutin.

Suivez la campagne et partagez les propositions avec #Europe2017.


Proposition n°1 : Donner à chaque jeune la chance de découvrir le monde
Partir à l’étranger, pour les études, le travail, un stage, l’apprentissage ou encore le volontariat, c’est allier ouverture culturelle et apprentissage linguistique dans son parcours. Cet enrichissement humain et professionnel est encore trop peu accessible à l’ensemble de notre génération.

Proposition n°2 : Parler [enfin] d’Europe en France
Les Européens partagent dans l’Union un espace politique commun. Il ne pourra fonctionner correctement sans s’appuyer sur un espace public - et donc médiatique - continental. L’Union et les Etats doivent investir pour faire sortir l’information sur l’Europe des carcans nationaux.

Proposition n°3 : Doter [enfin] l’Union européenne de ressources propres
Les candidats français qui s’engagent pour la construction européenne proposent pour l’UE des projets ambitieux (plan d’investissement, défense commune, stratégie numérique). Le budget européen doit se hisser à la hauteur de ces perspectives d’avenir.

Proposition n°4 : Créer un parlement de la zone euro
La monnaie unique protège l’économie du continent mais souffre d’imperfections. Pour la réformer, une solution : doter la zone euro d’une gouvernance politique avec une formation dédiée à l’euro au sein du Parlement européen.

Proposition n°5 : Europe du travail, instaurer l’égalité des chances !
Trop d’obstacles se dressent encore pour que chacun puisse pleinement bénéficier des avantages de l’Union. Les Etats membres et surtout les candidats à l’élection présidentielle doivent cesser d’accuser l’Europe de tous leurs maux, et surtout du chômage.

Proposition n°6 : Diplomatie, donner une seule voix pour l’Europe
L’Union européenne privée du Royaume-Uni doit parler pour ses 27 Etats membres. Pour ce faire, elle doit s’appuyer sur une diplomatie commune conduite par un ministre des affaires étrangères européen.

Proposition n°7 : Innover en Europe, innover pour l’Europe
L’Union européenne innove tous les jours, elle crée les bases des politiques de long terme : donnons lui les moyens de ses ambitions !

Proposition n°8 : Instaurer des élections véritablement européennes
Pour renforcer l’impact du scrutin européen, l’élection de 2019 doit se faire avec des listes transnationales et la confirmation du principe du Spitzenkandidat - la majorité élue au Parlement choisit le président de la Commission.

« Le président de la République ne changera pas l’Europe seul. Mais sa vision sera déterminante. »

JÉRÔME QUÉRÉ, PRÉSIDENT DES JEUNES EUROPÉENS - FRANCE. 2016 - 2017.