#DemocracyUnderPressure : mobilisation pour nos droits !

Les Jeunes Européens - France manifesteront le 18 mars à Paris pour interpeller les citoyens sur les menaces qui pèsent sur les valeurs européennes dans de nombreux pays d’Europe.

Des droits fondamentaux encore bafoués en Europe

Parmi les régimes les plus menaçants et répressifs, figure le régime de Loukachenko en République de Belarus, reconnue comme la dernière dictature d’Europe.

Ce régime viole de nombreux droits fondamentaux pourtant reconnus par les textes internationaux et demeure très loin des protections européennes en la matière. Les Jeunes Européens – France, le Mouvement européen France, Les Jeunes européens Paris, L’Union des fédéralistes européens – France, Student for Liberty – France dénoncent notamment les violations des libertés de réunion, d’association et d’expression. Nous déplorons également l’absence d’un système d’asile suffisamment protecteur ainsi que la prononciation régulière de peines de mort à l’égard des ressortissants bélarusses.

Ce régime fut mis en branle en février 2017 par les citoyens bélarus, qui ont manifesté suite à l’instauration par le gouvernement d’une taxe imposée aux personnes sans emploi, assortie d’une peine de travaux d’intérêts généraux. Ce mouvement de protestation fut un des premiers depuis de nombreuses années, le gouvernement ayant adopté une loi sur l’interdiction de rassemblement de plus de trois personnes sur des lieux publics.

Ainsi, à la suite des événements de 2017, les Jeunes Européens – France, le Mouvement européen France, Les Jeunes européens Paris, L’Union des fédéralistes européens – France, Student for Liberty – France, dénoncent dans ce régime notamment l’absence de possibilité pour les ressortissants bélarusses de pouvoir manifester et protester contre les mesures coercitives mises en place par le gouvernement bélarusse. La liberté d’expression est une des libertés les plus importantes de nos sociétés démocratiques, et il est de notre devoir de la défendre et la promouvoir. Au travers des 900 arrestations des manifestants bélarusses à la suite de la contestation sociale de 2017, nous constatons toujours une entrave à la liberté de se réunir et de manifester, ainsi qu’à la liberté et à la sûreté.

Le respect des droits fondamentaux en recul dans certains Etats européens

Les Jeunes Européens – France, le Mouvement européen France, Les Jeunes européens - Paris, l’Union des fédéralistes européens – France, Student for Liberty – France dénoncent également le recul de plusieurs de ces droits fondamentaux dans d’autres pays d’Europe, en particulier les droits des femmes et des minorités. Nous nous inquiétons de la situation précaire qui s’installe dans plusieurs Etats, notamment de l’Union européenne. Cette remise en cause des principes élémentaires de l’Etat de droit et de la démocratie, comme la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice et de la presse est inadmissible. Plus récemment, l’émergence de nouveaux mouvements extrémistes, xénophobes ou antisémites, et la propagation de fausses informations s’attaquent à ces droits pourtant au cœur du projet européen continental.

Mobilisation pour le respect de nos droits !

C’est pourquoi, les Jeunes Européens – France, le Mouvement européen France, Les Jeunes européens Paris, L’Union des fédéralistes européens – France, Student for Liberty – France, appellent à manifester le 18 mars 2018 à 15h, place de la République, afin de dénoncer les menaces qui pèsent sur les droits fondamentaux, la démocratie, l’état de droit et les atteintes à ces principes fondateurs du projet continental de paix, de démocratie et de liberté dans plusieurs pays d’Europe et notamment le Bélarus.

Mobilisons-nous pour défendre les droits et les libertés en Europe, et défendons les valeurs des citoyens européens.