Construisons ensemble l’Union que nous souhaitons et non celle que l’on nous impose

Discours de Céline Geissmann, vice-présidente des Jeunes Européens - France, prononcé au Parlement européen à Bruxelles le 21 mars 2017

Céline Geissmann a co-présidé le Parlement des citoyens, organisé à Bruxelles par le Parlement européen pour les 60 ans du traité de Rome. Elle y a présenté la Constitution citoyenne pour l’Europe, résultat de la Convention européenne de la Jeunesse. Retrouvez son discours ci-dessous et en vidéo ici (à partir de 01:03:00)

Monsieur le président du Parlement européen,

Madame la vice-présidente,

Mesdames, Messieurs les députés européens et les représentants de la société civile,

Quel fut votre sentiment le 25 juin 2016 ?

Je me suis sentie triste. Triste pour mes amis britanniques qui allaient quitter l’Union européenne contre leur gré, bien que notre génération ait voté à 75% pour le maintien du Royaume Uni dans l’Union.

L’ironie du sort fait que nous sommes ceux qui auront à subir le plus longtemps les conséquences du Brexit. A la suite de ce constat, la tristesse a laissé place à la colère. Les partisans du Brexit ont volé l’avenir de notre génération. Le passé a voté contre le futur. Le Brexit est un réel hold-up pour la jeunesse.

Il est primordial que les nouvelles générations et plus largement les citoyens européens aient envie de croire en l’Union européenne, de rêver à nouveau le projet européen. Aujourd’hui, ce n’est malheureusement pas le cas. Les Jeunes Européens France le constatent sur le terrain. Les citoyens ont perdu confiance dans les institutions européennes. Il est urgent d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

Notre mission est de redonner espoir, de parfaire la démocratie européenne. L’Union européenne, et particulièrement le Parlement européen, doivent se doter de moyens d’action pour agir dans l’intérêt des 500 millions de citoyens qu’il représente. Nous avons besoin d’une réelle entité politique européenne et fédérale capable de résoudre les crises que nous traversons.

JPEG - 186.2 ko
Le Parlement des citoyens, réuni par le Parlement européen à Bruxelles pour célébrer les 60 ans du traité de Rome. ©Parlement Européen/DR

Si les mouvements eurosceptiques, populistes et xénophobes mettent autant d’énergie pour détruire l’Union européenne, il faut qu’ensemble nous fassions preuve de la même détermination pour prouver qu’une Europe meilleure est possible.

C’est ce que les Jeunes Européens France ont amorcé il y a deux semaines en convoquant une Convention Européenne de la Jeunesse, rassemblant 150 jeunes, venus de 38 pays. Après quatre jours de réflexions intenses, accompagnés par la méthode de Syntegration© de l’institut Malik Management, nous avons réussi à écrire une constitution citoyenne composée de 12 chapitres. Un contrat nouveau entre l’union et ses citoyens.

Ce succès démontre que notre génération souhaite plus que tout aller de l’avant en faisant des propositions constructives pour notre avenir commun. Nous voulons une Union plus démocratique, plus unie et plus intégrée.

Donner la parole aux jeunes, c’est faire le pari d’une Europe ambitieuse, volontaire et innovante. D’une Europe nouvelle. Celle d’une génération de refondateurs de l’Europe. Construisons ensemble cette union que nous souhaitons, et non celle que l’on nous impose.

« Nous avons besoin d’une réelle entité politique européenne et fédérale capable de résoudre les crises que nous traversons. »

Céline Geissmann. VICE-PRÉSIDENTE DES JEUNES EUROPÉENS - FRANCE. 2016 - 2017.